[Pavillon Noir]Les Cinq Soleils

Extrait du livre de bord de l’Espadon, écriture de Jean-François “La Trique” Ringuier

Atteignons Basse-Terre le 24 juillet au matin. Nos affaires attendent le soir.
Les tavernes de Basse-Terre sont au nombre de trois, du méphitique “Rat qui pète” au Marin des Sables, en passant par le Chevalier du boucan.
Outre le Revenge de Vane, deux sloops français mouillent dans le port : La Félicité, et le peu inspiré et baroque Mort doré. Un navire de guerre espagnol, le Santa Monica, complète le tout.

Au Chevalier du boucan, je fais une annonce pour recruter un nouveau chirurgien, et offrir la boisson aux marins du Revenge. Deux hommes de Vane finissent par délaisser leur jeu, pour venir mettre en garde Ange : Vane le considère maintenant comme un traitre.
La pêche est moins âpre du côté du chirurgien. Baptiste Raynaud, médecin, de son état et se targuant d’une année d’expérience comme chirurgien dans la Royale, accepte de nous rejoindre moyennant une chance de se raviser à la première escale.

Au Rat-qui-pète, Ange espère rencontrer Calicot Jack, quartier-maître de Vane. Lequel est fort occuper à recruter pour son capitaine, en compagnie de Mark Read. Ange se mêle à la foule des volontaires, et peut ainsi faire face à son ancien compagnon. Après une brève entrevue, un bourgeois richement vêtu vient se plaindre à John Rackam de la présence d’une frégate et d’un deux-ponts espagnols. Ce à quoi Rackam rétorque que ces navires sont à la poursuite de mutins. Églantine m’a expliqué que le bourgeois qui se pouvait piquer de parler sur ce ton à Calicot Jack est Monsieur de Chateaumorand, le gouverneur.

Ange ayant été mis par deux fois en garde contre la colère de Vane, qui lui reproche le vol d’un parchemin, nous prenons la route de Cayonne, la nuit même et en toute hâte.

Comments

RAlex

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.