[Pavillon Noir]Les Cinq Soleils

Récit d'Ange sur le séjour à la Martinique

Monsieur de Rondfleur nous ayant offert l’hospitalité, nos hommes installèrent un bivouac sur ses terres. Xabi se vit même proposer une chambre dans la maison de monsieur de Rondfleur, ce qu’il accepta avec grand plaisir.

Une fois la nuit tombée, en l’absence de de Vercourt parti chez Monsieur de Lamarque, Ange pris le commandement du bivouac et instaura des tours de garde. Du bruit se fit entendre, il prit alors l’initiative, accompagné par un de ses camarades, de s’en rapprocher.
En passant par la forêt pour plus de discrétion, les 2 hommes arrivèrent aux abords du cimetière d’où ils purent voir les esclaves du plus grand village et, encore plus surprenant, Monsieur de Rondfleur, danser frénétiquement, dans une sorte de transe. La servante de Monsieur de Rondfleur semblait diriger la danse.

Le lendemain matin, Ange et Xabi se promenèrent dans le plus petit des 2 villages d’esclaves, celui encadré par 4 petites pyramides à ses points cardinaux et présentant une 5ème pyramide un peu plus grande en son centre.
Ils tombèrent sur Bundé, un homme légèrement rondelet, chose assez surprenante pour un esclave. Il s’avéra être le prêtre de Huitzilopochtlui, dieu de la guerre, représenté par un lapin bleu, et dont la pyramide sud lui est dédiée. Il nous informa que leur religion leur a été apportée par Nanire, l’esclave indien que nous souhaitions retrouver. Celui-ci, après plusieurs tentatives de fuites lui ayant couté un de ses pieds, avait finalement réussi à s’échapper il y a quelques mois, ce qui pourrait éventuellement correspondre à la date à laquelle les disparitions d’esclaves ont augmenté.
Méli fut la 2ème esclave rencontrée. La peau dorée, le sourire aux lèvres, elle nous annonça qu’en tant que prêtresse de Quetzalcóatl, dont le symbole est la maison blanche et dont la pyramide est celle à l’ouest, elle aura l’honneur d’être sacrifiée lors de la prochaine cérémonie vouée au serpent à plume.
Désirée, prêtresse de Tezcatlipocla, le miroir qui fume, dont le symbole est le roseau noir à la pyramide nord, porte mal son nom : c’est une vieille esclave portant un monocle lui permettant de “voir” les choses et ainsi d’assurer la protection du village. Elle nous quitta en précisant qu’elle nous gardait à l’œil.
Mogutu est le prêtre de la pyramide à l’est, voué à Tlaloc, le dieu de la pluie dont le symbole est un serpent rouge. Il organisa une assemblée au milieu des 2 villages, ou tout les esclaves se mirent d’accord sur la météo souhaitée pour les jours à venir, avant d’aller annoncer ces prévisions à monsieur de Rondfleur. Une fois sorti de la demeure, il répondit à nos questions en nous expliquant davantage sa religion et en exhibant un disque représentant le calendrier aztèque. Nous apprîmes que des sacrifices ont lieu régulièrement, et qu’à cette occasion les esclaves voués à la religion aztèque partent rejoindre Nanire, en dehors des terres de monsieur de Rondfleur, puis reviennent. Il nous expliqua qu’ils exercent ces rituels sans crainte puisque Désirée assure leur protection.
Les esclaves partirent ensuite nonchalamment vers la plantation. Xabi et Ange prirent alors le déjeuner avec Monsieur de Rondfleur. Durant la conversation, nous fîmes allusion à la danse de la veille, mais Monsieur de Rondfleur, après avoir précisé qu’il était bien au courant que nous l’avions vu, nous invita à revenir le soir pour aborder ce sujet.

Un peu plus tard, de Vercourt nous fit le plaisir de revenir accompagné de N’Serengi. Ange alla ensuite se promener dans le plus grand des 2 villages, qui, au vu des poupées présentes dans chacune des cases et des provisions intactes malgré l’absence de protection, semble s’adonner au vaudou. Udné, un vieil esclave dispensé de travail, lui expliqua qu’il pratiquait la vaudou, bien qu’il n’était lui-même pas tout à fait d’accord avec les orientations du reste du village, mais ne voulu guère lui en apprendre plus. Ange invita alors N’serengi à le rencontrer à son tour. Celui-ci discuta avec Udné une bonne partie de l’après-midi. A son retour, il expliqua que tout lui semblait normal, mais qu’il ne fallait pas se rendre à la plantation la nuit. Au vu de la bonne production de la plantation malgré les horaires de travail réduit des esclaves, il est possible que des zombis y soient présents, pour y travailler ou pour la protéger. De son côté, Xabi fit la connaissance intime de la servante, ce qui l’occupa jusqu’au soir.

De Vercourt, Xabi et Ange retrouvèrent ensuite monsieur de Rondfleur pour souper. Celui-ci ne semblait pas savoir quelle religion le plus petit des 2 villages semblait pratiquer. Il nous expliqua que cela lui était indifférent. En revanche, il ne nous cacha pas qu’il s’associait aux esclaves du plus grand village pour avoir la faveur des Lwa. Avant de nous quitter, il nous demanda, ne pouvant pas accueillir autant d’hommes sur ces terres, de faire partir nos compagnons.

Comments

RAlex

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.